• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Visite de la Gironde
          • Médoc et Haut Médoc

MéDOC ET HAUT MÉDOC


Le Médoc, entre vignes, estuaire et océan 


Quand on pense Médoc, on a tout de suite à l’esprit, la vigne et ses vins exceptionnels, la vision d’un terroir viticole à la réputation mondiale avec 60 grands crus classés. Mais, c’est aussi pour tous les amoureux de nature, l’odeur des pins maritimes, l’océan et ses belles plages sauvages, les grands lacs et l’estuaire de la Gironde. Ces entités : Médoc Viticole avec ses terres calcaires et Médoc maritime, avec le littoral Atlantique et le Verdon qui marque la limite avec l’estuaire de la Gironde, se rejoignent pour former un territoire où dominent la préservation de l’environnement et des espaces naturels.



Le Médoc occupe le nord ouest du département de la Gironde. Lesparre-Medoc, sous-préfecture de la Gironde est en quelque sorte sa capitale administrative et un lieu idéal, car assez central, qui permettra de sillonner la région vers l’estuaire, l’océan et l’arrière pays du Haut-Médoc et de ses vignobles. La ville accueille une foire aux vins du Médoc, la première semaine du mois d’août. De Bordeaux à Soulac, le Médoc produit huit appellations prestigieuses (Haut-Médoc, Margaux, Médoc, Moulis-en-Médoc, Listrac-Médoc, Pauillac, Saint-Estèphe et Saint-Julien), lire une terre de vignobles. L’oenotourisme s’est développé, de nombreuses propriétés familiales et châteaux sont ouverts à la visite à l’année ou lors de journées dédiées.  



Au rythme de l’estuaire


Sur les rives de l’estuaire de la Gironde, on peut découvrir de pittoresques petites communes dont l’histoire est en grande partie liée au fleuve nourricier. Port Macau, date de l’époque gallo-romaine. Ses marais, son port, ses îles et ses belles demeures constituent un patrimoine unique, tout comme sa petite église du XIIème, remaniée au XIXe et classée pour son clocher fortifié. Le petit port d’Issan, offre une jolie vue sur les vignobles de Margaux, premier grands crus classés et son petit village. 


Le Port de Lamarque est considéré comme la porte d’entrée sur le Médoc. Le bac transporte passagers, vélos et voitures d’une rive à l’autre de la Gironde, de Lamarque à Blaye. Dans le bourg, l’église Saint Seurin, avec son dôme, réhabilité en 2005, ses quatre larges œil de bœuf ouverts sur l’estuaire et le Médoc est tout a fait original, tout comme son escalier, type d’Escher, faisant penser à l’escalier menant à la bibliothèque du monastère dans le film « Le nom de la rose », tiré de l’ouvrage d’Umberto Eco.


D’îles en Iles



L’estuaire de la Gironde compte tout un chapelet d’îles, entre le Médoc et le Blayais, désertes ou longtemps habitées, visitables ou secrètes, havres de paix, plantées de vignes, paradis de la faune et de la flore, ce sont des lieux d’escales privilégiés, appartenant désormais pour la plupart au conservatoire du Littoral. Elles ont pour noms Ile verte (née de la fusion des îles Cazeau, Ile du Nord, et Ile verte), Ile Nouvelle (née de la réunion de l’ïle Bouchaud et de l’île Sans-Pain), Ile Patiras et son phare, Ile de Margaux, ou encore Ile Pâté (propriété privée) abritant le fort du même nom qui constitue avec Fort-médoc et la Citadelle de Blaye, le fameux tryptique défensif de Bordeaux, « le verrou de l’estuaire » inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2008.

Edifié en 1691 par Vauban, le fort est depuis 1930 propriété de la commune de Cussac-Fort-Médoc, située entre vignes (le saint julien) et estuaire. 



Au milieu des vignes


Pauillac, petite ville sur le fleuve, est la capitale du Médoc Viticole. Elle est mondialement connue pour abriter trois prestigieux premiers crus classés : Mouton-Rothschild, Latour et Lafite-Rothschild. Elle abrite une centaine de propriétés viticoles. Elle accueille aussi un port de pêche et un petit port de plaisance. En bordure de rive, des carrelets, typiques cabanes avec d’immenses filets rectangulaires n’attendent plus que les pêcheurs. 



De Pauillac, l’on peut se rendre sur l’Ile de Patiras, naviguer entre les îles de la Gironde et aller jusqu’au « verrou Vauban ». La petite église Saint-Martin a la particularité d’être surmontée d’un fronton inspiré de l’art grec. En faisant une halte à La maison du tourisme et du vin vous découvrirez les 8 appellations du Médoc et 300 références disponibles à la vente. En juillet et août, plusieurs animations et rendez-vous y sont proposés par des viticulteurs qui vous font goûter leurs productions. 



Près de Pauillac, dans le petit hameau d’Artiges , une réplique de la grotte de Lourdes, est devenue lieu de pèlerinage. Autre curiosité, le petit hameau de Bages, entièrement restauré par la famille Cazes, propriétaire du château Lynch Bages a retrouvé vie. Il abrite le château Cordeillan-Bages, un relais et château, une boulangerie. Toujours dans les environs de Pauillac, l’abbatiale de Vertheuil, est un joyau de l’art roman. 

Moulis en Médoc atteste de la présence humaine depuis le 1er siècle. Des vestiges d’une villa gallo-romaine ont été retrouvés. Son église Saint Saturnin est un bel exemple d’art roman. Du bourg, on peut cheminer pour une balade de 12 km serpentant dans les vignobles. Le château Maucaillou accueille un musée des arts et métiers de la vigne et du vin.  

Saint Estèphe est à la fois tournée vers l’estuaire et abrite de prestigieux châteaux dont 5 grands crus classés. La pêche est une véritable institution. On peut admirer à fleur d’eau les carrelets –patrimoine emblématique de l’estuaire – l’église de Saint Estèphe est la seule église baroque de Gironde. 


Belles et rebelles


Tout le long du territoire Médocain, ce sont de belles plages qui ont gardé leur caractère sauvage et préservé. 


Le Verdon-sur-mer à la pointe du Médoc. 


Le Verdon est situé à l’embouchure de l’estuaire. Sur la rive en face, c’est la pointe de Grave où est érigé le phare de Cordouan, surnommé le Versailles des mers, situé dans le département de la Charente-Maritime et que l’on peut atteindre par une vedette. Le Verdon abrite, depuis 2004, un immense port de plaisance Port-Médoc. Pendant la seconde guerre mondiale, le Verdon était au centre du dispositif du mur de l’Atlantique, comme en témoignent aujourd’hui encore les nombreux blockhaus (plus de 350 jusqu’à Soulac). Entre marais, plages, et océan, Le Verdon-sur-mer est un lieu idéal pour des vacances en famille.


Soulac-sur-mer , station balnéaire familiale. 


Pittoresque avec ses charmantes petites villas du début du XXe, et ses 7 kilomètres de plage, Soulac est l’une des premières villes de bord de mer à avoir institué les bains de mer. C’est aussi un centre de pèlerinage, depuis le XIVe avec l’église Notre-dame-de-la-fin-des-terres, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, au titre des chemins de Saint-Jacques. Un petit train touristique assure, l’été, la liaison de la Pointe de Grave jusqu'à Soulac - les Arros. Longue de 7 km, cette voie ferrée offre de jolis points de vue sur la forêt, l'océan Atlantique et le phare de Cordouan au large. 



Vendays-Montalivet séduit les naturistes. 


Entre forêts (6000 hectares), plages (12 km), marais et océan, c’est un site protégé naturel. Montalivet abrite plusieurs plages naturistes. En bordure de forêt, le musée La Grange du patrimoine présente le Médoc sur 100.000 ans d’histoire.



Carcans, Lac, plages et océan. 


Carcans-océan, séduit avec ses 15 kilomètres de plage, les amoureux de vagues et de surf. Plus tranquille Carcans-Maubouisson, au bord du lac d’Hourtin-Carcans, le plus grand lac d’eau douce de France, 18 km de long par 4 km de large, au cœur d’une forêt de pins, est apprécié des familles et des amoureux de voile, de sports nautiques ou de sports nature. Au cœur de la réserve naturelle d’Hourtin, la lagune de Contaut invite à une découverte exceptionnelle de la faune et de la flore, à la biodiversité unique. 120 kilomètres de pistes cyclables ont de quoi séduire tous les amoureux de la petite reine. On peut aussi surfer au bord de l’océan à Hourtin-plage.


Lacanau-Océan, le surf pour horizon. 


Au départ petite station balnéaire dont les premières villas sont apparues en 1906, Lacanau est devenue aujourd’hui, avec ses vagues légendaires, la Mecque du surf européen. A la mi-août se déroulent des championnats du monde de la discipline.

Entouré de pins et de dunes, avec 16 kilomètres de plages, c’est aussi un lieu très nature, peuplé d’immenses forêts, et où ont été aménagés plusieurs kilomètres de pistes cyclables. Lacanau-lac, et son étendue d’eau de 21 km2 est très prisée des amateurs de nautisme, et des pêcheurs. C’est avec sa végétation luxuriante le paradis des oiseaux migrateurs et de nombreuses espèces animales, un lieu propice à l’observation de la faune et de la flore. Après l'Étang de Cousseau et les marais d'Hourtin, la réserve biologique du lac de Lacanau est le troisième site médocain classé réserve naturelle. 



Le Porge, dernière station balnéaire médocaine. 


Son littoral, préservé des constructions, offre un environnement plus sauvage et un terrain de jeu propice aux sports de pleine nature

De nombreux sentiers de randonnées permettent de rayonner à travers les 10.000 hectares de forêts de pins ou près des dunes. Avec ses 13 kilomètres de plages océanes, c’est un endroit tranquille, au calme, pour des vacances au plus près de nature.