• Accueil
    • Tourisme
      • Découvrir
        • Visite de la Gironde
          • Sud-Gironde, Haute-Lande et Sauternais

Sud-Gironde, Haute-Lande et Sauternais




Sud-Gironde, Haute-Lande et Sauternais, la rive gauche de la Garonne. 


Ce territoire prospère entre le vignoble sauternais et les vins de Graves ; l’immense forêt des Landes, abrite châteaux et villages pittoresques. C’est également le lieu idéal pour les loisirs de plein air : randonnée à pied ou à vélo, mais aussi activités nautiques, baignade sur les lacs d’Hostens, pêche sur les rivières et le canal des Deux mers. 


La Brède, patrie de Montesquieu. 


Ce petit village et surtout son château ont abrité un illustre écrivain, philosophe des lumières : Charles Louis de Secondat, baron de Montesquieu et de la Brède. Né en 1689, il y passa une bonne partie de sa vie. 

En 1951, le château de la Brède a été classé au titre des Monuments historiques et l’ensemble de son domaine le devient en 2008. 

A quelques kilomètres, à Martillac le château de Rochermorin abritait le vignoble familial. Cet amour pour la vigne, Montesquieu le conserva toute sa vie, il en fut un excellent ambassadeur. 


Langon, carrefour économique. 


Sous Préfecture de la Gironde, la vigne et ses ports en bord de Garonne firent la prospérité économique de la cité au XVIIe. Langon possède de nombreux vestiges des siècles passés : Eglise Notre-Dame du bourg, datant du XII dont huit de ses chapiteaux sont exposés au musée des cloîtres à New-York, église Saint Gervais, belles bâtisses d’époque. 282 hectares de la commune sont composés aujourd’hui de vignobles. 

Situé entre Langon et Bazas, le Château de Roquetaillade (propriété privée) est un ensemble architectural composé de deux châteaux forts du XIIe et du début du XIVe. A la Renaissance, le château a été restauré par le célèbre architecte Viollet-le-Duc. Son mobilier est classé monument historique. 

Aux portes du château La Métairie accueille un musée de la vie rurale autour de 1850.


Bazas, et son célèbre boeuf. 



Bazas évoque, pour les fins gastronomes, cette viande tendre, succulente et savoureuse qui fait la fierté de ce territoire. La race bazadaise est d’ailleurs célébrée chaque année lors de la fête des bœufs gras. Place forte, évêché, ancienne sous-préfecture, la commune riche d’histoire abrite une  cathédrale du XIIIe, classée au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint Jacques de Compostelle. Son triple portail en façade, entièrement sculpté, tout comme le jardin médiéval qui longe l’édifice sont particulièrement remarquables. 

Du XVIe au XIXe, Bazas était connue pour ses verreries, dont une exceptionnelle collection est visible au musée de l’apothicairerie. Autres collections, le musée expose 2500 ans d’histoire bazadaise. A visiter aussi la place aux arcades, les remparts et la vieille ville.


Villandraut, sur les rives du Ciron. 


Villandraut fut la ville natale de Bertrand de Goth, devenu Clément V, premier pape d’Avignon. Son château forteresse édifié au XIVe, dont subsiste encore 6 tours rondes monumentales, l’enceinte et le chemin de ronde, servit quelques années de cours papale. Le musée municipal de Villandraut dédié au patrimoine local présente ses collections dans la maison Braneyre, de plan rectangulaire datant de 1753. 

A quelques kilomètres de Villandraut, la collégiale d’Uzeste, merveille de l’art gothique abrite en son sein le tombeau de Clément V. 

A 12 km, le château Royal de Cazeneuve, du XIIIe et XVIIe, au dessus du Ciron fut la propriété des ducs d’Albret, des rois de Navarre et d’Henri IV. La reine Margot y fut assignée à résidence. Ce lieu est entièrement meublé d’époque, il possède des caves médiévales et des grottes troglodytes. Son parc arboré de 40 hectares et ses jardins à l’anglaise sont classés Natura 2000.



Hostens et ses lacs. 


Au cœur de la forêt des Landes, de ce passé dédié à l’exploitation en surface de la lignite, il ne reste trace. Le conseil général de la Gironde a transformé le site de 600 hectares (dont 200 hectares de lacs) en un domaine départemental de sports et de loisirs, de découverte de la faune et de la flore, classé Natura 2000. 

L’ancienne ligne de chemin de fer, démantelée, est devenue voie verte et relie Belin-Beliet ou le bassin d’Arcachon à Saint Symphorien, Villandraut, Bazas. Une reconversion fortement réussie.